Vineta de Fritz Kater


LES PERSONNAGES

Si l'on s'en tient à la classification de Michel Vinaver, Vineta est une pièce–paysage, dont la construction dramaturgique ne porte pas systématiquement le déroulement de l'action dramatique. Il s'agit plutôt de la description d'un paysage, paysage sociologique : Francfort sur l'Oder, l'Est de l'Allemagne dix ans après la réunification. Le texte prête la parole à des personnages, les suit comme les suivrait une caméra, en resserrant ou élargissant le focus, les personnages changent parfois de position au cours d'un plan, d'une scène : ainsi ils parlent d'eux–mêmes à la première puis sans transition à la troisième personne. Ces changements de distances, de focales sont au coeur même des dialogues, dans les structures tout autant que dans l'action elle–même.

L'entraîneur :
Ancien boxeur qui n'a jamais réussi à participer aux compétitions internationales, il est reconverti en entraîneur pour les jeunes boxeurs (dont son beau–fils Frank) et travaille deux nuits par semaine dans les wagons–lits. Il a perdu son statut social avec la fin de sa carrière sportive, mais se donne l'impression de survivre, grâce à son talent pour la débrouille, et aux gains du loto. Il a par le passé dénoncé un de ses collègues sportifs aux services de sécurité et est donc responsable de sa mort.

Steve :
Il a quitté la RDA à 23 ans et revient chez lui, 9 ans après, après la chute du mur et la réunification, désillusionné, avec un sentiment d'échec. Il a perdu l'enthousiasme de sa jeunesse, surtout le rêve d'un ailleurs. Il revient pour trouver son «pays». Il voudrait pouvoir reprendre la vie qu'il a laissée 9 ans plus tôt, et sa carrière sportive, se fabriquer ainsi un nouvel avenir, devenir champion de boxe, même s'il sait qu'il est trop tard.

Frank :
Ancien judoka, 3e de RDA en 1985 à 16 ans, il n'a jamais réussi à passer professionnel. Il cherche à se reconvertir dans la boxe, rêve de gagner des combats et de l'argent pour rèaliser le rêve de sa jeune femme Rosa: partir à Hambourg. Mais la peur le ligote et il reste le grand perdant de l'histoire.

Mike:
Personnage le plus jeune, il n'a connu que le démantèlement social d'après la chute du mur. Il incarne une violence très installée et dangereuse : le genre skin–head de province. Il appartient à une sorte de bande qui fait régner sa loi, surtout sur les étrangers... mais aussi sur les nouveaux, comme Steve à son retour. Il rêve d'ouvrir un magasin avec sa mère, pour ensuite acquérir du terrain et élever des chevaux.

Charlotte :
Elle a vécu les périodes fastes de cette ancienne ville industrielle. Peu à peu, elle a tout perdu : son mari (lors d'une tentative de fuite officiellement un accident), son travail après la chute du mur, son intégration sociale, son fils devenu adulte. De tout cela elle est très nostalgique. Elle fait partie d'un programme de réinsertion sociale, dont les contenus la dépassent.

Leila :
C'est le premier amour de Steve. Avec son métier de médecin, elle semble avoir réussi à tracer son chemin au travers des accidents historiques... mais peu à peu laisse aussi entrevoir des failles.

Rosa :
Ancienne gymnaste de compétition en RDA, fille de l'entraîneur, elle a du interrompre sa carrière à 18 ans à cause d'un accident... Elle est la femme de Frank et a maintenant un emploi dans une agence de voyage mais elle rêve de quitter cette ville pour une vie meilleure à Hambourg : c'est son seul rêve et projet.